Qatar : protéger les droits de l’homme

L’État du Qatar a réitéré sa coopération continue avec tous les mécanismes des droits de l’homme des Nations Unies, en particulier le Conseil des droits de l’homme, afin de réaliser les objectifs de promotion et de protection des droits de l’homme. Cette déclaration a été prononcée hier par le ministre d’État aux Affaires étrangères, SE le sultan bin Saad Al Muraikhi, devant le Conseil des droits de l’homme à Genève sur le «troisième rapport périodique de l’État du Qatar». «Au Qatar, nous apprécions beaucoup le rôle important joué par l’Examen périodique universel (EPU) et le Groupe de travail pour aider les pays à améliorer et à renforcer leurs engagements sur la base du droit international relatif aux droits humains», a-t-il déclaré. Soutien du Qatar à l’EPU et coopération pleine et entière avec celui-ci ainsi qu’avec d’autres mécanismes internationaux et régionaux visant à renforcer et à protéger les droits de l’homme. Al Muraikhi a souligné que l’État du Qatar considérait le dialogue interactif comme un processus d’échange améliorant la compréhension entre lui-même et le groupe de travail. « Nul doute que le fait de travailler avec ce groupe et les autres organes conventionnels est certainement un moyen de renforcer les droits de l’homme et d’atteindre les objectifs souhaités », a-t-il déclaré, ajoutant que l’État du Qatar considérait le processus de l’EPU comme une opportunité importante d’améliorer ses pratiques internes et les faire progresser dans le domaine des droits de l’homme. Le ministre a indiqué que le Qatar tenait beaucoup à mener un débat approfondi et constructif sur le rapport. «Nous avons une délégation élargie venue à Genève pour participer à cette discussion. Cette délégation représente un certain nombre d’autorités et de cercles gouvernementaux, tous concernés par la protection et le renforcement des droits de l’homme dans son concept global et indivisible », a-t-il déclaré. Il a souligné que la taille, le niveau et la formation de la délégation et les efforts déployés par l’État pour préparer le rapport soulignaient le sérieux avec lequel le Qatar s’acquittait de ses engagements au titre du mécanisme de l’EPU.

Le meilleur des baptêmes de l’air

Qui, enfant, n’a jamais rêvé de monter à bord d’un avion de chasse ? Comme beaucoup de petits garçons, j’ai rêvé de devenir pilote. Au final, je suis devenu tout autre chose, mais le mois dernier, j’ai tout de même pu toucher du doigt ce rêve : j’ai volé à bord d’un avion de chasse ! J’ai réalisé cette expérience à l’aéroport, et quand je ferme les yeux, je ressens encore les sensations que j’ai ressenties là-haut. Cette heure-là m’a marqué à jamais. Le problème, c’est que je ne sais plus vraiment quelle autre activité complètement folle je vais bien pouvoir effectuer. Qui plus est, je les enchaîne, ces dernières années. Snowboard, dégustation d’insectes, saut à l’élastique : chaque fois que je peux effectuer une activité riche en sensations, j’en profite. Mes proches trouvent ce comportement aberrant. Ceux qui mettent ça sur le compte d’un caractère capricieux n’ont vraiment rien compris. Il n’y a pas si longtemps, un de mes proches est décédée. Cancer du poumon. Cette fin a été un déclic pour moi. Elle m’a rappelé que j’allais mourir. Bon, je le savais pertinemment. Mais cela restait jusque-là de l’intellectuel. Il m’était impossible de continuer mon train-train comme avant. il est impossible traînasser quand on a conscience de sa fragilité : cela vous force à bouger, à profiter à fond. Certains disent que les personnes qui savourent le plus l’existence sont ceux qui ont eu un accident grave : ils savourent d’autant plus leur chance qu’ils ont failli mourir. C’est également mon cas. La mort d’un ami qui m’a permis de m’en rendre compte, mais j’ai bien entendu le message… Si je devais vous donner un seul conseil à vous donner, ce serait de vivre votre vie sans remettre à plus tard. Ce conseil peut sembler d’une banalité affligeante, et pourtant très peu de gens l’appliquent. Alors ne passez pas vos soirées devant le film du soir. Prenez l’air, laissez-vous porter, testez toutes les activités qui vous séduisent. Parce que chaque journée sur cette Terre peut être la dernière. Et si mon vol en avion de chasse vous chatouille les méninges, offrez-vous en un ! Pour connaître le détail du programme, c’est par ici. Pour plus d’informations, allez sur le site de cette activité de vol en en avion de chasse et retrouvez toutes les informations.